Nouveau fournisseur – La ferme du bosquet

Le Blog Nos Actualités

Nouveau fournisseur, La ferme du Bosquet

Du nouveau dans les étales avec l’arrivée de poulets fermiers bio provenant de La Ferme du Bosquet dans tous les magasins Label Vie. Découvrez Romain Garin et son métier d’éleveur dans cet interview, réalisée juste pour vous. 

1. Comment êtes-vous devenu éleveur?

Tout le monde pense qu’il faut avoir des parents agriculteurs pour faire ce métier, j’ai su prouvé qu’ils avaient tort. Passionné par cette activité, je me suis lancée à 38 ans dans l’élevage de lapins, de poules et de coqs. Après 20 ans en tant que directeur commercial, j’ai tout plaqué pour démarrer mon activité.

 

2. Pourquoi vous êtes vous tourné vers la bio?

Dès mon commencement, j’ai fait le pari fou de faire du bio, du bon, du traditionnel. Ce qui m’importe, c’est de prendre soin de mes animaux, de la terre, du début jusqu’à la fin dans le but de présenter une viande savoureuse, saine et respectueuse à mes clients. Le bio était évident. Mes volailles sont élevées en plein air, ne sont pas traitées avec des antibiotiques, mais avec des produits naturels. Par exemple, le thym est un hépatoprotecteur, il peut être utilisé pour favoriser la digestion ou les problèmes de foie.

 

3. Que représente l’accord entre votre élevage et les magasins Label Vie?

Si j’ai accepté de travailler pour Label Vie c’est parce que je me retrouve dans vos valeurs. Un grand hypermarché m’a proposé de vendre mes produits et j’ai refusé. L’enseigne ne correspond pas à ma démarche et la production demandée est industrielle. Si j’avais accepté, j’aurais oublié mon premier critère avant le rendement : le respect des animaux et la qualité. Travailler avec Label Vie c’est offrir la possibilité aux clients d’obtenir un produit de qualité égale à la consommation directe à la ferme.

 

4. Pour vous la bio c’est quoi?

C’est revenir aux fondamentaux. Quand j’ai démarré mon activité, je voulais reproduire ce qui m’avait fasciné étant petit. La manière dont je travaille n’est pas nouvelle; au contraire, nous reprenons ce que les anciens savaient faire avec talent. Pour moi, la « bio », c’est la manière conventionnelle de travailler.

 

© La Ferme Du Bosquet